LES GROUPES et les TITRES du PROGRAMME

 

   Un programme essentiellement basé sur le répertoire des groupes anglais de la "British Invasion". Quelques diversions cependant, avec des titres de groupes américains, australien et même un suédois, représentatifs des diverses tendances du rock des sixties. 

 

    Des reprises rarement très fidèles, puisque le groupe a préféré travailler sur de nouveaux arrangements, utilisant toute la palette des sons et des tempos d'un rock plus actuel.

 

    Cette page, pour vous permettre (et vous donner envie...) de mieux connaître les groupes auteurs ou interprètes des titres de notre répertoire (les interprétes sont classés dans l'ordre alphabétique avec, entre parenthèses, le pays d'origine et l'époque et, en gras, les morceaux que nous leur avons empruntés et leur année de création).

 

Ce document a été établi à partir de la consultation de nombreux sites du Web et par la lecture de l'excellent Dictionnaire du Rock de Michka ASSAYAS, paru en 2000 chez Robert LAFFONT dans la collection "Bouquins".

The animals 1    

 ANIMALS (THE) (GB. 1964) :

 

écouter nos versions de "It's my Life"  

                    "I'm gonna change the World"  

    

     Universellement connu pour sa reprise  de "the house of the rising sun" et le voix de son chanteur Eric Burdon, ce groupe originaire de Newcastle, l'un des meilleurs des années soixante, a transformé et reinventé, comme les Rolling Stones, le rhythm'n blues américain. Don't let me be misunderstood, House of the Rising Sun, Boom Boom ( 1964), I'm gonna change the World, It's my Life (1965), Bring it on home to me, I'm crying, We gotta get out of this place, See See Rider , Inside looking out (1966), When I was young (1967).

 

 

 Beatles2 1

 BEATLES (THE) (GB. 1961) :

 

 écouter nos versions de "I wanna be your man"  

                                                  "She said Yeah"  

                                                              "Revolution"  

                            

    Contribution obligatoire pour un répertoire couvrant les années 60, nous leur avons emprunté  les morceaux les plus  « rock » de leur répertoire. I wanna be your man, I saw her standing there (1963), A hard Day's Night (1964), Day Tripper , She said Yeah (1965), Revolution, Back in the USSR (1968).

 

 

Chuck berry    

 Chuck BERRY (US. 1955) : 

 

    Si l'on devait expliquer ce qu'est le Rock'n'roll à un martien, il suffirait de lui faire écouter Chuck Berry, auteur des "Tables de la Loi" du rock et guitariste noir fondamental. Entre 1955 et 1964, il a composé une trentaine de classiques qui ont défini le rock, son esthétique, ses riffs, ses thèmes. Nombre des groupes de rock seront ses héritiers directs ou ses débiteurs…  La quasi-totalité de son répertoire se verra reprise par les groupes anglais les plus en vue : Beatles, Stones, Animals, TYA… c'est à ce titre que figurent dans notre programme  Route 66 (1947), Sweet little sixteen, Johnny B Goode (1958).

 

 

 Canned heat   

 CANNED HEAT (US. 1965) :

    

    Sans doute le meilleur groupe blanc américain issu de la vague de renouveau du blues des années 60. On the road again (1968).

 

 

Joe cocker

  Joe COCKER (GB. 1964) :

 

écouter notre version de "With a little help from my friends"   

 

      Ce plombier de Sheffield à la longue carrière de chanteur, a connu des débuts difficiles et traversé de dures périodes.  Sa prestation au Festival de Woostock en 1969, a confirmé qu'il avait une voix des plus marquantes du blues- rock blanc. Les Beatles l'ont félicité pour l'interprétation qu'il avait faite d'une de leurs chansons : With a little help from my friends (1968).

 

 

Cream 1

 CREAM (GB. 1966) :

 

écouter notre version de "Sunshine of your Love"  

 

      Ce trio londonien a réuni trois musiciens exceptionnels. En à peine deux ans (1966/1968) d'existence, il a anticipé à lui seul la naissance du hard rock et Eric Clapton y a signé ses premiers classiques. Spoonfull (1966), Sunshine of your love, Crossroads (1967).

 

 

 Creedence clearwater revival

 CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL (US. 1966) :

 

écouter notre version de "Susie Q"  

 

     Pendant quatre années bénies, de 69  à 72, ce groupe de San Francisco fut sans doute le meilleur de la planète. Grâce au talent d'auteur compositeur interprète de John Fogerty, profondément inscrit dans la tradition de la country et du blues américain, animé par une humilité et une honnêteté exemplaires, il a su mêler l'énergie brute du R'N'R à  des évidences mélodiques.  Suzie Q , I put a spell on you (1968), Proud Mary, Fortunate Son (1969).

 

 

Dick dale 1

 Dick DALE (US. 1961) :

 

écouter notre version de "Misirlou"  

 

    Ce musicien californien d'origine libanaise, est considéré comme un pionnier en matière d'amplification et d'effets. Il se fait fabriquer par Leo Fender des amplis de 180 watts, puissance encore inconnue à l'époque, et une chambre de réverbération pour guitare qu'il sera le premier à utiliser sur sa stratocaster. Avec son groupe les Del-Tones il enregistrera le fameux instrumental remis à la mode par les films Taxi et Pulp Fiction : Misirlou (1962).

 

 

Deep purple

 DEEP PURPLE  (GB. 1968) :

 

      Considéré comme l’un des fondateurs du genre « Hard Rock » avec Led Zeppelin, ce groupe, formé en 1968 et caractérisé par le son de la guitare Fender Stratocaster de Ritchie Blackmore et l'orgue Hammond de Jon Lord, connaît un succès fulgurant sur les charts britanniques avec le premier single qu’il compose. Black Night (1969).

Donovan

 DONOVAN  (GB. 1965) :

 

      Chanteur et guitariste de folk et folk rock britanique, immortalisé par "Mellow Yellow" et "Sunshine Superman", ses arrangements psychédélico-baroques en feront l'emblème du Flower-Power hippie.  Hey Gyp (1965).

 

 The doors 1

 DOORS (THE)  (US. 1966) :

 

 écouter notre version de "L.A. Woman"  

    

     Ce groupe Californien a atteint la dimension d'un mythe et demeure encore l'expression la plus vivante d'une contre culture, anti-sociale et éprise d'absolu. Une musique au service de la vision du poëte et chanteur Jim Morisson, figure de demi-Dieu érotico-mystique détruit à l'âge de 27 ans par ses propres excès.  L.A. Woman (1969).

 

 

The easybeats

 EASYBEATS (THE) (AUS. 1966) :

 

 écouter notre version de "Friday on my Mind"  

 

        Surnommés les "Beatles australiens", ils sont considérés comme le meilleur groupe pop australien des années 60. Friday on my mind (1966).

 

 

Gun

 GUN (THE)  (GB. 1967) :

 

 écouter notre version de "Race with the Devil"  

 

     A l'origine du groupe, deux frères, Paul et Adrian Gurvitz originaires de l'Essex et élevés dans le milieu musical (leur père avait été le  road manager des Shadows). Adrian, 17 ans à peine,lead guitare et chanteur du groupe, jouait déjà avec Screaming Lord Sutch à l'age de 15 ans… son frère tient la basse et écrit les arrangements. Dans un moment d'inspiration Adrian écrit un morceau, qui entrera au Top Ten anglais:  Race with the devil (1968).

 

 

Tommy james and the shondells

 Tommy JAMES and THE SHONDELLS  (US. 1963) : 

 

     Figure centrale du courant pop-bubble gum américain ce chanteur du Midwest, spécialiste des chansons simples, laissant à d'autres le soin de refaire le monde, a laissé quelques succès remarquables, parmi eux un titre avec l'intro de batterie la plus lourde jamais entendue jusqu'alors : Mony Mony (1968).

 

 

Jimi hendrix

 Jimi HENDRIX  (US. 1965) :

 

     Un des musiciens les plus importants du siècle, disparu à 27 ans.Plus grand guitar hero de l'histoire son influence sur le rock a été considérable. Managé par Chass Chandler, bassiste des Animals, il rencontrera un énorme succés en Angleterre avant d'être lancé aux States après son passage au festival de Monterrey en 1967. Paradoxalement ce guitariste noir américain connaîtra la gloire surtout auprès d'un public blanc européen. The wind cries Mary, Fire, Purple Haze (1967), Come on , Crosstown Traffic (1968).

 

 

 Johnny kidd the pirates 1 

 Johnny KIDD et les PIRATES (GB. 1959) :

 

    Disparu à l'age de 30 ans ce rocker londonien, auteur du célébrissime Shakin' all over, fut, accompagné des

 Pirates, l'un des plus talentueux et authentiques précurseurs du R'N'R en Angleterre. Shakin' all over (1960).

 

 

 The kingsmen

 KINGSMEN (THE) (US. 1957) :

 

 écouter notre version de "Louie Louie"  

    Ce groupe du nord de la côte ouest des states a acquis l'immortalité en interprétant en 1963 la plus fameuse version d'un des standards les plus connus du rock. Louie Louie (1963).

 

 

The kinks 1

 KINKS (THE) (GB. 1964) :

 

 écouter nos versions de "Tired of waiting for You"  

                                                             "I need You"  

 

     Sorte de version " vieille Angleterre " des Beatles, ils portent des vestes de chasse à coure et des chemises à jabots. Les Kinks abandonnèrent rapidement l'image aristocratique un peu gadget de leurs débuts mais conservèrent une forte identité nationale, une recherche d'élégance vestimentaire, un chant précieux et un répertoire original. Ils n'enregistrèrent pratiquement que des compositions au style personnel, bien dégagé des influences américaines. Ils étaient en 64, le seul groupe dans ce cas, et créaient véritablement un style de rock britannique. You really got me, All day and all of the Night, Tired of waiting for You (1964), I need You (1965), I'm not like Everybody Else (1966).

Led zeppelin

LED ZEPPELIN (GB. 1968)

 

     Fondé à Londres en 1968 par Jimmy Page, ce groupe est toujours considéré, presque quarante ans après sa séparation, comme l'un des plus grands groupes de rock tant pour sa réussite artistique, son succès commercial que pour son influence et son prestige. Particularité du groupe, un titre, l’un des plus célèbre et l’un des rares à être sorti en 45 tours, sera systématiquement joué lors de leurs concerts et le plus souvent en rappel. Whole Lotta Love (1969).

 

The moody blues

 MOODY BLUES (THE) (GB. 1965) :

 

     Ce groupe de Birmingham, après s'être fait connaitre dans le jeune Rythm'n Blues anglais, change son fusil d'épaule et s'oriente, dès 1967, vers un rock dit "symphonique", à grand renfort de Mellotron (ancêtre du synthétiseur) et de flute traversière. Leurs albums, aux suites alanguies, restent le témoignage d'une époque. Nights in White Satin (1968).

 

 

Procol harum

PROCOL HARUM (GB. 1967)

 

     Ce groupe britannique aux accents baroques, fondé en 1967, figure parmi les précurseurs majeurs du Rock progressif. Son premier succès, il le doit à l’originalité instrumentale de ses deux claviers (orgue Hammond et clavier) qui donnent à ce morceau une sonorité remarquable. Il sera très vite classé n°1 au Royaume-Uni et n° 5 aux Etats-Unis, et figure encore parmi les meilleurs morceaux de musique « Pop » jamais écrits. A Whiter Shade of Pale (1967).

 

The rolling stones 65

 ROLLING STONES (THE) (GB. 1962) :

 

 écouter nos versions de "Walking the dog"  

                                                "Play with Fire"  

                                                   "No Expectations"  

                                                       "Honky Tonk Woman"  

                                                                                                               "I'm free"  

                                                                                 "Paint it black"  

                                                                                   

     Que dire sur le « plus grand groupe du monde », qui n'ait pas déjà été dit, sinon une tendresse particulière pour les London years, les années de Londres de 1963 à 1967, de loin mon époque préférée chez les Stones, les années  Brian Jones, visage d'ange, autodétruit, retrouvé mort à 27 ans dans sa piscine …. It's all over now,  Tell me, I just want make love to you  (1964),  Satisfaction,  Walking the dogShe said Yeah, Play with fire, I'm free  (1965),  Paint it black  (1966),  No Expectations, Jumping jack flash (1968),  Honky Tonk Woman, You can't always what You want (1969).

 

 

Sam the sham and the pharaohs

 SAM THE SHAM and THE PHARAOHS (US. 1963) :

 

 écouter notre version de "Wooly Bully"  

 

     Formé à Menphis par un chanteur texan d'origine hispanique, ce groupe qui se déplaçait en corbillard et se produisait costumé en bédouins, a laissé un classique du rock'n'roll, au parfum de rhythm'n' blues louisianais traînant, une chanson écrite en un quart d'heure dans le studio d'enregistrement mais qui reste encore aujourd'hui citée régulièrement parmi les 100 meilleurs 45 tours de l'histoire du rock : Wooly Bully (1965).

 

 

The shamrocks

 SHAMROCKS (THE) (Su. 1962) :

 

     Les Shamrocks sont l'un des plus célèbres groupes suédois ayant connu quelques succès en Europe. Au début, groupe instrumental influencé par les Shadows, ils intégrèrent bientôt un chanteur et choisirent de faire évoluer leur style à la mode de Liverpool. Ils ont réalisé une très bonne adaptation du Brand New Cadillac de Vince Taylor : Cadillac (1961).

 

The smoke

SMOKE (THE)  (1965)

 

     Originaire de York, ce groupe connaitra son plus grand succès international avec un titre « Pop psychédélique » qui aura du mal à s’imposer sur le marché britannique où sa chanson a été retirée du marché avant d’être réécrite et publiée. My Friend Jack (1967).

 

 

Spencer davis group

 SPENCER DAVIS GROUP (THE)  (GB. 1963) :

 

 écouter notre version de "Keep on running"  

 

     Lorsque Spencer Davis engage Steve Winwood, un jeune gars de seize ans, pour jouer de l'orgue dans son groupe, il ne se doute pas que le morveux lui piquera irrémédiablement la vedette quelques mois plus tard. A ses débuts le Spencer Davis Group joue, note pour note, les classiques des artistes noirs américains. D'août 1963 à avril 1967, ils gravent tube sur tube, enfantant des futurs grands classiques du  rhythm'n'blues anglais. Juste du blues et du rhythm'n blues à l'anglaise, élégant, tendu, arrogant.  Keep On Running, Give me some loving, I'm a man (1966).

 

 

The standells

 STANDELLS (THE) (US. 1962) :

 

 écouter notre version de "Dirty Water"  

 

    Ce groupe de rock garage de Los Angeles, aux musiciens vêtus de noir et à l'allure de mauvais garçons, deviendra l'un des plus violents et menaçants du circuit californien. Ils ont composé une chanson qui, près de quarante ans plus tard, demeure l'une des incarnations les plus parfaites de la beauté brutale du rock garage. Dirty Water (1966).

 

Status quo

STATUS QUO (GB. 1962)

 

     Nés en 1962 sous le nom de The Spectres, avec pour parents les lycéens Francis Rossi et Alan Lancaster, le groupe adoptera définitivement le nom de Status Quo (1969) après s’être appelé The Status Quo (1967) et sorti son premier single sous cette dénomination en plein dans la période du Rock Psychédélique anglais. Pictures of Matchstick Men (1968).

Steppenwolf

 STEPPENWOLF (US. 1966) :

 

     Le « Loup des steppes », cette formation californienne de la période psychédélique, puissant groupe de scène (toujours en activité…), s'affirmera vite comme l'un des groupes les plus remarquables de son temps. Compositeur d'un hymne sauvage  à la liberté absolue, qui deviendra vite celui de tous les motards du monde… et la musique du film Easy Rider.  Born to be wild (1968).

 

 

The stooges 1

 STOOGES (THE)  (US. 1967) :

 

     Ils se distinguaient par l'outrance et la sauvagerie sur scène de leur chanteur Iggy Pop, et par le son des guitares, masse puissante et distordue à travers leurs amplis  Marshall, jamais réglés à moins de 9 ! A peine reconnus par leurs contemporains, ils préfigurent pourtant les déflagrations sonores, les déchirements mélodiques et les éructations vocales typiques de l'époque punk.  No fun (1969).

 

The swinging blue jeans

 SWINGING BLUE JEANS (THE)  (GB. 1963) :   

 

     Rois du skiffle à Liverpool, ces musiciens du début des années soixante sont restés fameux pour avoir interprété un des titres les plus entraînants de la période du « merseybeat » : Hippy Hippy Shake (1963).

 

 

Vince taylor 1

 Vince TAYLOR (GB. 1958) :

 

écouter notre version de "Brand new Cadillac"  

 

    Ce pur rocker, influencé par Gene Vincent et Elvis Presley, n'a connu le succès qu'en France. Habillé de cuir noir, il a suscité bagarres et émeutes à chacun de ses passages… Avec ses Playboys il reste considéré comme un précurseur. Il a composé le fameux Brand new Cadillac  (1959).

 

 

Ten years after

 TEN YEARS AFTER  (GB. 1967) :

 

 écouter notre version de "Love like a man"  

 

     Leur nom ("10 ans après") choisi parce que leur groupe s'est créé dix ans après l'irruption du rock, marque leur attachement aux racines du rock et du blues. Emmenés par Alvin Lee, guitariste d'exception,  au jeu parfois jugé trop ostentatoire, ils se feront remarquer par la qualité de leurs concerts et quelques titres d'anthologie.  Love like a man (1969).

 

 

 Them

 THEM  (GB. 1964) : 

 

     Animé par la personnalité exceptionnelle de Van Morrisson, ce groupe irlandais de Belfast, à la solide réputation de groupe de scène, s'avérera l'un des plus influents de son temps. Baby please don't go, Gloria (1965).

 

 

The troggs

 TROGGS (THE) (GB. 1966) :

 

     Dans le Swinging London des années 60, ils ont mérités l'étiquette de « punk avant l'heure » revendiquant haut et fort leurs origines prolétariennes avec un rock cru et énergique dont la meilleure illustration reste le sulfureux Wild Thing. Ardents propagateurs de la liberté sexuelle, les Troggs étaient, en revanche, opposés à la drogue et furent les premiers à lutter contre, en boycottant les clubs connus pour être des lieux de trafic. Wild thing, Love is all around me (1967).

 

 

Vanilla fudge

 VANILLA FUDGE (US 1967) :

 

     Ce groupe New-Yorkais a créé un style à part, donnant une coloration "hard", puissante et emphatique, à des reprises de morceaux pop. Ralentissant systématiquement les tempos, fouillant les accords, explorant l'aspect théâtral de chaque morceau à grands renforts d'orgue et de voix. You keep me hanging on (1967).

 

 

The who My Generation

 WHO (THE) (GB. 1964) :

 

 écouter notre version de "My Génération"  

 

     Rendu célèbre en France par leur opéra rock «Tommy», ce groupe londonien pourrait ravir aux Stones le titre de plus grand groupe de rock du monde. Les Who furent le groupe symbole du mouvement « mod » en Angleterre et restent avec les Kinks, les premiers à avoir créé un rock purement anglais. De tous les groupes de la Brutish Invasion les Who sont ceux qui ont eu le plus inspiré les formations sauvages de rock garage américain. I can't explain (1964), My Generation (1965), Summertime Blues (1967), Pinball Wizard, I'm free  (1969).

 

 

 The yardbirds 2

 YARDBIRDS (THE) (GB. 1963) :

 

 écouter nos versions de "For your love"  

"Shapes of Things"  

 

    Un des groupes légendaires du début des année soixante, qui a acquis une immense réputation surtout due au passage dans ses rangs de trois des plus prestigieux guitaristes solistes de l'histoire du rock : Eric Clapton, Jimmy Page et Jeff Beck. For your love, Heartfull of soul  (1965),  Shapes of things (1966).

Halles de narbonne fete de la musique 2018